E.U.R LACS

Ecole Universitaire de Recherches : LACS.

CONTEXTE

Le projet « EUR Lacs » constitue une réponse de l’USMB à l’Appel à Projet « Écoles Universitaires de Recherche » du troisième Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 3) qui est piloté par le Secrétariat Général Pour l’Investissement (SGPI). Cet AAP – dont les lauréats seront connus en 2019 – vise à offrir à chaque site universitaire la possibilité de renforcer le rayonnement et l’attractivité internationale de sa recherche et de ses formations dans un ou plusieurs domaine(s) scientifique(s), par la création d’une ou plusieurs écoles universitaires de recherche (EUR). Associant pleinement organismes de recherche (CNRS, INRA, etc.) et acteurs économiques, les EUR rassemblent autour d’une même thématique distinctive et dans un cadre intégré des formations de master et de doctorat ainsi que des laboratoires de recherche de haut niveau. S’inspirant du modèle internationalement reconnu des Graduate Schools, il s’agit de construire un environnement favorable qui permette d’attirer les étudiants à fort potentiel et les jeunes chercheurs du monde entier et de les former dans les meilleures conditions. Le partenariat avec les acteurs économiques est donc un élément clé des EUR : il doit permettre de renforcer l’insertion professionnelle des étudiants intégrant l’école et de développer des synergies de recherche communes avec les laboratoires universitaires et les organismes, assorties d’une activité de valorisation substantielle.

OBJECTIF

Créer une École Universitaire de Recherches autour de la thématique «Lacs».

L’E.U.R LACS à l'usmb

Les lacs naturels ou artificiels, qui contiennent 90% de l’eau douce liquide de surface, sont menacés par les changements globaux (climat, usage des terres, pollution, invasion biologique, dépôt atmosphérique, etc.). Ils constituent une ressource limitée, parfois surexploitée, en particulier dans les BRICS et les pays émergents.

Ils possèdent souvent une valeur patrimoniale génératrice de développement économique et d’opportunités (irrigation, tourisme, pêche, énergie, transport…) entraînant parfois des conflits.

Dans un contexte mondialisé, une nouvelle génération de chercheurs et de professionnels de niveau Master/Doctorat est nécessaire pour pouvoir innover et gérer les services multiples fournis par les lacs de la planète. Leur formation doit réunir une expertise transdisciplinaire des socio-écosystèmes lacustres et des compétences de pointe dans leur spécialité.

une université proche de 3 grands lacs emblématiques

L’Université Savoie Mont Blanc est située au bord des 3 grands lacs périalpins français (Bourget, Annecy, Léman) qui sont emblématiques et parmi les lacs les plus étudiés au monde.

Sa position frontalière l’a conduit à collaborer intensivement avec l’Italie et la Suisse. Elle accueille par ailleurs la Chaire UNESCO de l’Eau, des laboratoires et des chercheurs USMB, INRA et CNRS de haut niveau en science de l’environnement lacustre et en géoscience, et une plateforme nationale transdisciplinaire d’étude des lacs. Des entreprises (EDF-CIH, Suez-Consulting, Evian-Danone, etc.) et des startups (SpyGEN, CT2MC) qui travaillent sur les lacs sont présentes sur son campus et collaborent avec les laboratoires USMB.

renforcer les activités de recherches en liens avec les lacs

Dans ce cadre géographique et scientifique unique, l’EUR LACS offre l’opportunité de renforcer ces activités de recherche et ces liens, tout en amplifiant leur visibilité et leur portée via une formation originale transdisciplinaire de niveau Master/Doctorat.

Les seules autres Graduate Schools transdisciplinaires affichant les lacs comme objet central sont situées en Chine et aux USA et collaborent au présent projet. L’EUR LACS sera donc unique en Europe.

Ce cadre de recherche permettra d’agréger les laboratoires USMB, les instituts nationaux (INRA, CNRS), les partenaires socioéconomiques et des Universités étrangères (Chine, USA, Canada, Norvège) pour travailler sur les défis scientifiques fondamentaux ou appliqués aux socio-écosystèmes lacustres.

Ce consortium proposera en permanence de nouveaux modules cohérents avec le marché de l’emploi de la recherche et du secteur appliqué. L’environnement de l’EUR LACS sera optimisé (bourses entrantes et  sortantes, politique d’accueil, bourses de stage, accès aux équipements de laboratoire, chaires, appel à projet recherche ou équipement…) pour à la fois attirer les meilleurs étudiants et initier des activités de recherche innovantes.

Les étudiants de l’école, scrupuleusement sélectionnés, se positionneront sur des parcours menant au doctorat (PhD tracks) combinant à la fois un degré de  spécialisation croissant et la possibilité de personnaliser chaque parcours individuel.

Après 10 ans d’actions, l’EUR LACS sera visible dans le système universitaire mondial, attirant ainsi les meilleurs étudiants français ou étrangers, grâce à l’originalité de son programme de formation qui offrira la meilleure combinaison d’enseignements de pointe indispensables à leur carrière.

L’organisation de l’EUR

LACS et sa gouvernance seront ajustées par un comité de pilotage assisté de quatre commissions (Recherche,
Enseignement, International, Ajustement  transdisciplinaire) et grâce à un tableau de bord annuel des indicateurs de son fonctionnement.

LA FONDATION USMB COMME PARTENAIRE DE L’EUR LACS :

Compte-tenu des missions que la Fondation USMB s’est assignée et du rôle qu’elle entend jouer dans l’écosystème territorial ; en cohérence avec son axe stratégique « Transition environnementale », nous souhaitons que celle-ci soit pleinement partie-prenante de l’EUR LACS. Elle pourrait ainsi participer à la gouvernance de l’EUR et contribuer à son développement via des actions spécifiques :

  • Gouvernance de l’EUR LACS : nous souhaitons qu’un représentant de la Fondation siège au Comité de pilotage de l’EUR qui se réunira une fois par an et dont le rôle consiste à définir l’orientation et la stratégie de l’EUR Lacs en matière de formation et de recherche.
  • aide au montage de projets de recherche partenariaux sur la thématique des lacs : la Fondation pourrait mettre son savoir-faire et ses compétences en matière de montage de projets avec les entreprises au service du développement de projets territoriaux innovants sur les lacs, impliquant organismes gestionnaires, acteurs économiques et académiques.
  • allocations doctorales EUR LACS (à partir de 2020) : afin d’attirer les meilleurs doctorants, de renforcer l’attractivité de l’EUR et de promouvoir des recherches innovantes sur les lacs et les  retenues d’eau, la Fondation pourrait cofinancer chaque année une allocation doctorale qui serait fléchée sur une thématique jugée « prioritaire » par l’EUR.

CARACTÉRISATION DE L’INNOVATION

Nous anticipons des innovations multiples dans les domaines de l’hydroélectricité (barrage, panneaux solaire sur barrage…), la géothermie des lacs, l’ADN environnemental, les drones, les méthodes de gestion écologiques, socio-économiques et politiques des lacs et réservoirs en France et dans le Monde,…

Préciser les verrous scientifiques et/ou technologiques à lever

  • Concevoir et arbitrer le multi-usage des lacs et réservoirs : tourisme, pêche, irrigation, eau potable, transport, conservation, distribution et économie de l’eau, gestion des inondations, support du photovoltaïque,…
  • Exploiter la capacité des lacs et retenues à générer de l’énergie hydroélectrique et géothermique.
  • Comprendre, quantifier et compenser les effets négatifs des lacs de retenues sur les risques sismiques, la perte de carbone des sols ennoyés, les émissions de gaz à effet de serre, la perte biodiversité,…
  • Comprendre et évaluer le droit et la politique de gestion de ces espaces aux échelles locale, nationale et internationale.
  • Gestion et utilisation des Big data (Climat, pêche, finances, tourisme, ADN,…) issus de ces espaces pour en extraire des règles de fonctionnement complexe.
  • Modélisation du fonctionnement global de ces socio-écosystèmes complexes pour piloter l’aide à la décision.
  • Créer une EUR pour former des professionnels transdisciplinaires et des chefs de projet aptes à construire des ponts entre les différents champs scientifiques et le public dans un contexte de cristallisation des conflits territoriaux et des problèmes environnementaux liés aux ressources en eau à l’échelle globale.

impact du projet

pour le territoire

  • Création, autour de la thématique « Lacs et retenues d’eau », d’un réseau unique et complet alliant recherche publique, enseignement supérieur, grandes entreprises du domaine, start-up, gestionnaires et collectivités territoriales.
  • Visibilité à l’international de l’EUR en tant que pôle majeur de compétences et de formation de haut niveau sur les socio-écosystèmes lacustres et les retenues d’eau.
  • Valorisation scientifique, techniques et sur le plan des innovations de la proximité des lacs et de la densité des réservoirs hydro-électriques sur le territoire.
  • Meilleure gestion de la ressource en eau et des bouquets de services portés par les socio-écosystèmes lacustres et les retenues.

pour l'usmb

  • Développement de l’innovation en matière de recherche et de formations supérieures (Master notamment).
  • Attractivité plus forte à l’international (sélection des meilleurs étudiants et chercheurs du domaine à l’entrée de l’EUR).
  • Augmentation du rayonnement scientifique et technique.
  • Développement de pédagogies innovantes et d’enseignements internationaux (Summer Schools, learning by doing, séminaires internationaux, webcasted classes, etc.)
  • Implication du tissus socio-économique territorial dans les formations de l’EUR (prise en charge d’Unités d’Enseignement, participation à des UE, stages, accueil et encadrement de masters et doctorants, etc.).
  • Visibilité à l’international en tant que pôle de compétences et de formations de haut niveau sur les socio-écosystèmes lacustres et les retenues.

pour les entreprises

  • Meilleure synergie avec les organismes de recherche, les laboratoires et les gestionnaires de l’eau au niveau régional et national (émergence de projets communs).
  • Développement d’un réseau à l’international sur la thématique (Chine, USA, Canada, Suisse, etc.).
  • Participation à la création de formations supérieures répondant à leurs attentes en matière de R&D.
  • Accès à la formation continue dans l’EUR pour les salariés des entreprises impliquées.
  • Accès privilégiés à des étudiants de niveaux Master et Doctorat pour développer des projets en R&D.
  • Participation à la gouvernance de l’EUR pour les entreprises engagées et les membres de la Fondation.

SOUTIEN de la fondation

Financière : 35 k€ pour financer ce qui permettrait de rendre encore plus robuste le projet d’EUR ( chef de projet / prestation externe)