CHAIRE CITEE

Chaire d’Innovations Transfrontalières sur l’Efficacité Énergétique

«CRÉER UN MODÈLE RESILIENT DE MÉTABOLISME ENERGETIQUE URBAIN DURABLE»

CONTEXTE

  • Un territoire transfrontalier parmi les plus dynamiques d’Europe
  • L’ambition de devenir un territoire pilote et expérimental sur les réseaux multi-vecteurs énergétiques  (basse température – hydrogène – électricité solaire )
  • Une organisation en hub de l’énergie : recherche et formation – incubateur – fablab/living lab

missions

1

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

CONDUIRE UNE RECHERCHE ET EXPERIMENTER SUR UN TERRAIN PRÉFIGURANT DE LA VILLE DURABLE DU FUTUR.
Fondée sur l’expertise et les compétences scientifiques des laboratoires de l’usmb/ines et de la hes-So Genève.
Créer de la valeur à partir de projets fédérateurs et structurants pour appuyer la stratégie d’un territoire transfrontalier unique, pour les communautés scientifiques et favoriser l’émergence de Start Up.

2

FORMATION & DiSSéMINATION

CRÉER ET DEVELOPPER DES OUTILS ET DES FORMATIONS initiales et continues INNOVANTS En s’appuyant sur une graduate school « solar academy » et le campus des métiers et des qualifications « transfrontalier, construction durable et innovante »
Pour des formations créatrices de valeur et d’emplois.

3

ANIMATION ET PILOTAGE

DEVELOPPER UNE CULTURE DE COOPERATION, ENTRE CHAMPS DISCIPLINAIRES, ACTEURS ET CITOYENS D’UN TERRITOIRE En s’appuyant sur des méthodologies innovantes et participatives
Pour garantir des résultats de recherche transférables et des formations à forte valeur ajoutée.

OBJECTIFS

DEVELOPPER, PARTAGER LA CONNAISSANCE ET SENSIBILISER AUX TRANSITIONS ÉNERGÉTIQUE, ENVIRONNEMENTALE ET DIGITALE

Proposition :

  • Organiser des ateliers de démocratie participative
  • Créer un FabLab
  • Proposer des projets de recherche pluridisciplinaires
  • Organiser des cycles de débats et conférences
  • Favoriser la coopération : académique / politique / citoyenne / socio économique

PROPOSER DES EVOLUTIONS EN MATIERE DE POLITIQUE PUBLIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DE NOUVEAUX MODELES ECONOMIQUES

Proposition :

  • Interaction/Connexion transfrontalière
  • Publications, colloques, livres blanc

CRÉER DE LA VALEUR PAR L’INNOVATION ET LA FORMATION

Propositions :

  • Développer des formations internationales d’excellence, propices à l’employabilité
  • Construire un terrain expérimental – Living Lab
  • Proposer des thèses
  • Organiser l’adoption et le transfert des innovations – FabLab / appui aux TPE-PME
  • Favoriser l’émergence et la création de StartUp

AXES DE RECHERCHE

RECHERCHE, FORMATION / entreprises & marchés

1

Systèmes énergétiques bas-carbone innovants pour l’environnement bâti

Etude, conception, développement et intégration de procédés et systèmes de conversion d’énergie renouvelable pour l’environnement bâti pouvant adapter leurs fonctionnalités aux dynamiques de la disponibilité et des besoins.

Ricardo Lima est Professeur associé en Systèmes énergétiques à hepia, HES-SO depuis 2015, où il dirige le Laboratoire de systèmes énergétiques et Énergies renouvelables.

Ricardo Lima a obtenu son Bachelor of Science en génie mécanique (énergétique appliquée) en 2002 à l’École d’Ingénieurs de Genève avec mention très bien et avec les prix de l’UIG (Union Industrielle de Genève) et de l’ATG (Association des Anciens Élèves de l’École d’Ingénieurs de Genève). De 2002 à 2003, il a été ingénieur consultant chez K. Wintsch & Cie. SA, où il a réalisé des études de systèmes énergétiques, de confort et de risque dans le cadre de différents projets de bâtiments. De 2004 à 2006, il a travaillé en tant qu’assistant-étudiant au Laboratoire de transfert de chaleur et de masse (LTCM) de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) où il a travaillé sur des applications thermo-énergétiques aérospatiales et sur des outils de calcul d’écoulements diphasiques. En 2006, il a reçu son Master of Science en génie mécanique à l’EPFL, où il a étudié l’évaporation des écoulements diaphasiques (transfert de chaleur et pertes de charge). La même année, il a commencé son doctorat en Énergie, où il a étudié les écoulements dysphasiques dans des tubes en U (visualisation des écoulements et pertes de charge), conclu en 2011. Par la suite, il a rejoint l’HEIA Fribourg, où il a enseigné des matières sur l’énergie et mené des recherches dans les domaines de l’énergétique des bâtiments, des énergies renouvelables et des échangeurs de chaleur. En 2013, il a été nommé chargé de cours à hepia où il a enseigné des cours liés à l’énergie tout en menant ses recherches au LTCM (EPFL). Ricardo Lima est le co-auteur de plusieurs articles dans le domaine de l’énergie et des écoulements diphasiques ainsi que de cinq chapitres de l’Encyclopedia of Two-Phase Flow and Heat. Il est également l’auteur d’un outil de calcul de transfert de chaleur et de perte de charge avec des écoulements diphasiques largement utilisé dans l’industrie, le « Excel Data Book III Calculateur ». En 2013, Ricardo Lima a été distingué par l’ASHRAE (American Society of Heating, Refrigeration and Air-Conditioning Engineers) avec le prix Homer Addams.

Nolwenn Le Pierrès est professeure à l’Université Savoie Mont Blanc (USMB) à l’école d’ingénieurs Polytech Annecy-Chambéry et au laboratoire LOCIE depuis 2019. Après un double diplôme d’ingénieur de l’Ecole Centrale de Nantes (France) et de NTNU Trondheim (Norvège) en 2002, elle obtient son doctorat en 2005 au laboratoire PROMES-CNRS (PROcédés, Matériaux et Energie Solaire) sur le développement d’une machine thermochimique de congélation solaire. Elle a passé son HDR (Habilitation à diriger des Recherches) en 2014 à l’USMB sur les procédés de sorption solide et liquide. Ses principaux domaines de recherche actuels au LOCIE sont le stockage d’énergie thermique et la transformation ou la conversion de la chaleur grâce aux pompes à chaleur à sorption, dans le cadre du bâtiment solaire. Elle travaille à la fois sur l’expérimentation et la modélisation numérique à différentes échelles des transferts locaux de chaleur et de masse dans des films tombants ou des milieux poreux, aux échangeurs de chaleur et de masse dédiés et aux systèmes de sorption complets. Elle a participé et participe à de nombreux projets dans ce domaine, avec des partenaires industriels et académiques, et coordonne notamment actuellement un projet Interreg France-Suisse. Elle est actuellement membre du Comité national de la recherche scientifique (section 10) et chargée de mission Francophonie du vice-président aux relations internationales de l’USMB.

2

Conception holistique des bâtiments et aménagement urbain (quartier, ville)

Développement d’outils numériques innovants et interopérables de modélisation, de contrôle et d’optimisation globale (échelles, critères et disciplines) intégrant à la fois les dimensions techniques, scientifiques et les attentes des professionnels.

Professeur Gilles Fraisse est ingénieur génie civil diplômé de l’ESTP. Il a obtenu un doctorat de l’INSA de Lyon en 1997 sur « La régulation thermique des bâtiments tertiaires : application de la logique floue à la régulation centrale du chauffage en régime intermittent » puis une Habilitation à Diriger des Recherches en 2008 sur l’intégration énergétique des systèmes associés au bâtiment. Il est Professeur à l’Université Savoie Mont Blanc, Laboratoire LOCIE depuis 2010. Le domaine des actions de recherche qu’il développe concerne le stockage thermique de l’énergie solaire et le développement de méthodes d’optimisation globale associées à la conception des systèmes et des bâtiments.  

Professeur Nikos Zarkadis est titulaire d’un bachelor en Énergie et en Environnement (TEI de Crète, 2003), d’un master en Technologies de Protection d’Environnement (Université de Crète, 2008) et d’un doctorat de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL, 2015) dans le domaine du contrôle prédictif des systèmes et du confort des occupants dans les bâtiments. En 2015 Il a rejoint la filière de Technique des Bâtiments de l’Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (HEPIA) de l’HES-SO Genève pour y être nommé Professeur Assistant en 2017. Il enseigne les cours de Performances Énergétiques des Bâtiments et de Bases de régulation et mesures. Entre 2003 et 2010, il a également travaillé comme ingénieur et consultant dans le secteur privé. Son travail et sa recherche ciblent à optimiser le fonctionnement et la performance des systèmes de bâtiments (enveloppe, éclairage artificiel, CVC, stores, etc.) afin de réduire la consommation d’énergie, de respecter les caractéristiques particulières du bâtiment ainsi que celles de son environnement et d’améliorer le confort visuel et thermique de ses utilisateurs.

3

Décarbonation, flexibilité et sécurité de l’approvisionnement énergétique du territoire

Comment le maillage énergétique du territoire peut-il améliorer la résilience et l’efficience du métabolisme énergétique urbain, en participant à sa décarbonation par l’intégration de sources d’Energies Renouvelables et de Récupération (EnR&R)

Julien Ramousse, (LOCIE-USMB) titulaire d’un Doctorat de l’Université de Loraine, est Maître de Conférences Habilité à Diriger des Recherches, en énergétique à l’Université Savoie Mont Blanc.

Après avoir étudié différents systèmes de conversion d’énergie (piles à combustibles, systèmes thermoélectriques, procédés à sorption…), il a réorienté ses recherches sur l’analyse exergétique /exergo-économique et l’optimisation du couplage des systèmes énergétiques sur les réseaux urbains multi-énergies pour répondre aux enjeux d’efficience, de flexibilité et de sécurité de l’approvisionnement en énergie d’un territoire, liés à l’intégration massive de sources d’énergies renouvelable et de récupération (EnR&R). Il contribue et/ou pilote différents projets de recherche nationaux et transfrontaliers (Interreg-PàCs-CàD, Région AURA-OREBE, ADEME-Rethine, CSMB-Moxtub) sur le déploiement des réseaux urbains de chaleur basse température et leur couplage avec le vecteur électrique, incluant l’intégration de systèmes énergétiques innovants. Il participe également au groupe de travail de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) sur la Task « District Heating and Cooling », et notamment sur l’Annex TS3 « Hybrid energy networks ».

David Parra (Energy Efficiency Lab-UNIGE) est maître-assistant à l’Université de Genève. Ses recherches sont interdisciplinaires par nature et intègrent des dimensions techniques, économiques, environnementales et sociales, ces dernières étant actuellement élargies. Il a prouvé sa capacité à diriger des collaborations sur des projets et des publications en Suisse et à l’étranger. Ses activités actuelles sont :

  • Coordinateur du project Consumer-driven impacts on the grid: Peer effects on the diffusion of technologies and strategies to manage PV electricity and demand (Peer-to-Grid), finance par le Fonds National Suisse de la recherche scientifique (FNS)
  • Investigator Principal du Swiss Competence Centre for Energy research in Heat and Electricity storage, SCCER-HaE (http://www.sccer-hae.ch/)
  • Membre du groupe de travail de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) sur la Task “Global Observatory on Peer-to-Peer, Community Self-Consumption and Transactive Energy models”

Gilles Desthieux (LEEA-HEPIA) est professeur associé à la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (HES-SO/HEPIA) et en même temps consultant énergie-environnement à la société Amstein+Walthert Genève SA. Il a obtenu un master d’ingénierie en environnement à l’EPFL, et il est également docteur ès sciences de la même institution. Ses activités récentes et actuelles, en matière de R&D et de consulting, concernent le développement et la mise en œuvre d’une approche intégrée planification urbaine, climatique et énergétique aux échelles des quartiers et des communes et le développement d’outils SIG pour la cartographie énergétique, et l’élaboration de dispositifs d’aide à la décision territoriale concertée basés sur les systèmes d’indicateurs géographiques.

Il a coordonné plusieurs projets INTERREG France-Suisse mettant en place un observatoire transfrontalier des écoquartiers (Eco-Obs), développant les compétences pour l’évaluation et le suivi des quartiers durables à construire (SQUAD) et existants en réhabilitation (REQUEST). Il participe à un projet interdisciplinaire portant sur la gouvernance climatique en Suisse (projet Go-Climat financé par la HES-SO) et coordonne le projet TURN traitant de la transition énergétique des quartiers urbains existants (financement HES-SO Genève) sous les angles techniques, économiques et sociaux. Il coordonne actuellement le projet INTERREG G2-Solaire portant sur le développement du cadastre solaire sur le Grand Genève. Il participe aussi dans ce cadre au Task 63 de l’AIE « Solar Neighborhood planning ».

4

Modèles économiques/ politique publiques

Le développement des innovations nécessaires la transition énergétique dépend du comportement des agents (confort, santé, facture énergétique et notion de précarité énergétique) et des politiques d’accompagnement (incitation et régulation)

Aude Pommeret, titulaire d’un Doctorat de Paris I, est professeur en science économique à l’Université Savoie Mont Blanc. Elle a auparavant été en poste à HEC Lausanne et à City University of Hong Kong. Ses recherches portent sur la prise en compte de l’incertitude dans les problèmes économiques, qu’il s’agisse de l’intermittence de la génération d’énergie renouvelable ou de l’effet des émissions de gaz à effet de serre sur l’économie. Elle est par ailleurs membre du board de l’association française des économistes de l’environnement et des ressources naturelles, conseillère scientifique à France Stratégie, co-éditeur de « Resource and Energy Economics » et éditeur senior de « City and Environment Interactions».

Elliot Romano, est titulaire d’un Doctorat en Economie de HEC Lausanne, et d’un Master d’économie de l’Université Catholique de Louvain (Belgique). Il est, depuis 2015, collaborateur scientifique à l’Institut des Sciences de l’Environnement de l’Université de Genève où ses recherches portent sur les modèles de régulation et de tarification du secteur énergétique, ainsi que sur l’impact environnemental de la consommation d’électricité dans les économies ouvertes. Actif dans l’industrie électrique pendant de nombreuses années, il a été rattaché à la direction des études et recherches d’Électricité de France (EDF, Paris), et par la suite nommé responsable du Département de la Surveillance des marchés de la Commission de Régulation de l’Énergie (Paris).

5

Acquisition, stockage, traitement de données et de l’information

Traitement des données relatives au métabolisme énergétique en milieu urbain dans la finalité d’une amélioration de la collecte des ressources disponibles et une aide à la décision pour leur exploitation.

Lamia Berrah, Maître de Conférences HDR à l’USMB, enseigne à l’IAE Savoie Mont Blanc et mène sa recherche au LISTIC. Son domaine de recherche est l’expression de la performance industrielle et l’aide à la décision. Initialement appliqués aux entreprises manufacturières et chaînes logistiques, les modèles développés prennent en compte l’imperfection des connaissances de l’intention des décideurs et acteurs intervenant dans le processus d’amélioration de la performance. Ces modèles sont fondés sur la théorie des sous-ensembles flous, la recherche opérationnelle, le management visuel et les méthodes d’aide à la décision multicritère. Ils sont aujourd’hui appliqués et étendus à des systèmes et produits complexes tels que respectivement les éco parcs d’activité, les territoires et les bâtiments.

Alain Dubois, Maître d’enseignement à la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (HES-SO Hepia) enseigne les systèmes d’information géographique et mène sa recherche à l’institut du paysage, d’architecture, de la construction et du territoire (InPACT – HEPIA). Son domaine de recherche porte sur les infrastructures de géodonnées, le webmapping, l’acquisition de données 3D par drone, le geo-BIM et l’analyse d’image.

PARTENAIRES

Portée par la Fondation USMB et soutenue par le Pôle Métropolitain Genevois Français.

Recherche et formation : l’USMB / HES-SO Genève / HEPIA / UNIGE

Avec l’appui de : G2 solaire projet Interreg franco-suisse
Terrinov / Terractem / Maison de l’Economie Développement /Agglomération du Pays de Gex / TENERRDIS / Pangloss / SPL territoire d’innovation / industriels

budget prévisionnel (5M€/5 ans)

dates cles / grandes étapes

dates cles / grandes étapes

NOUS CONTACTER

Directeur scientifique USMB

Christophe Ménézo

christophe.menezo@univ-smb.fr

33 (0)6 74 10 34 65

Directeur scientifique HES-SO

Gilles Desthieux 

gilles.desthieux@hesge.ch

Directeur scientifique UNIGE

Martin Patel

martin.patel@unige.ch

coordinateur de la chaire citee

Léon Gaillard

leon.gaillard@univ-smb.fr