CHAIRE MOBILITE

CHAIRE TRANSFRONTALIÈRE DE RECHERCHE ET DE FORMATION « MOBILITÉ »

La Chaire transfrontalière « Mobilité » est un instrument pluridisciplinaire et multi-partenarial de coopération entre acteurs académiques, institutionnels et économiques pour répondre aux attentes territoriales et académiques. Elle est un cadre fédérateur visant à créer un Institut franco-suisse de la mobilité.

CONTEXTE

  • Un espace métropolitain transfrontalier en pleines expansion et extension, centré sur une ville mondiale et sur un dense réseau d’agglomérations moyennes. Une agglomération d’Annemasse à la fois nœud et cœur du Pôle métropolitain du Genevois français.
  • Une région transfrontalière en construction, aux plus fortes dynamiques économiques et démographiques d’Europe, autour du bassin lémanique et des massifs alpins les plus élevés.
  • Une effervescence récente des réseaux d’infrastructures de transport (Léman Express, tramway, BHNS, Voie Verte). L’ampleur des mobilités et des problèmes induits (congestion et pollution).

missions

1

DÉVELOPPER DES RECHERCHES

adaptées aux besoins des territoires

2

FORMER des
professionnels

de la mobilité durable

3

Proposer un espace pour SE RENCONTRER, ECHANGER, S’INFORMER

pour créer de la valeur partagée

OBJECTIFS

Constituer le vaste espace lémanique élargi en Territoire-laboratoire, comprenant

Un Observatoire transfrontalier des interactions réseaux/mobilité – territoire,  destiné à évaluer les modifications et recompositions induites  ainsi qu’à analyser les processus
de co-construction et d’innovation.

Un Laboratoire d’expérimentation, à vocation  de démonstration et de diffusion, sur des innovations : digitalisation, écomobilité,  lectromobilité, etc.

Procéder à des recherches par extensions

Géographique : études d’autres espaces transfrontaliers, en Europe (Milano-Ticino,
Östersund, Wien-Bratislava, etc.) et dans le monde (Hong-Kong, etc.)

Thématique :
mobilités non spécifiquement transfrontalières mais vécues là comme ailleurs : mobilités nouvelles, parc-relais, pollution, risques, etc.

Diffuser les résultats des recherches

par de la valorisation (publication),
de la communication
(colloques)
et la vulgarisation
(conférences)

Former aux métiers de demain

en adéquation avec les enjeux d’aujourd’hui  et les problématiques rencontrées.

Permettre aux différents acteurs territoriaux, économiques, académiques d’échanger.

AXES DE RECHERCHE

1

Le transfrontalier comme générateur de réticularité

Nouvelles formes de réticularité : interopérabilité, chaînes multimodales, « dernier kilomètre », communauté tarifaire, adaptation à la libéralisation, logistique urbaine. Dynamique des réseaux-supports : devenir de grands projets (CEVA-Léman Express, tramway d’Annemasse, BHNS, Voie Verte…), bouclage circumlacustre lémanique, réseaux de montagne.

2

Les interactions transport/mobilité et espace urbain

Dimensions juridiques comparées entre France et Confédération Helvétique. Insertion d’un grand aéroport en milieu urbain. Transport et aménagement urbain.

3

Recompositions des comportements sociétaux et recompositions sociales

Associées aux projets et aux évolutions de mobilité. Pilotage ou gouvernance des projets, démarche participative. Acceptabilité, acceptation, adaptation des populations. Modifications des comportements des usagers liées aux contraintes de circulation, aux nouvelles opportunités.

4

Mobilité durable en environnement alpin

Accéder et circuler en station. Qualité de l’air, adaptation climatique et recomposition des mobilités. Prospective des comportements de mobilité et de leurs évolutions nécessaires.

5

L’introduction du numérique dans le système de mobilité

Digitalisation, véhicules, services. Système de transport et intelligence numérique : gestion de l’information voyageurs, modélisation de la mobilité, cybersécurité. Exploitation de données pour créer une offre touristique. Smart Region, Smart City.

6

Nouveaux véhicules, nouvelles mobilités

Électromobilité Véhicules autonomes

PARTENAIRES

Portée par la Fondation USMB et soutenue par l’agglomération d’Annemasse et le Pôle Métropolitain du Genevois Français

Recherche et Formation : USMB
et partenaires académiques suisses (HEIG-VD, HES-SO VALAIS…)

Responsable scientifique de la chaire

Jean Varlet

Professeur à l’Université Savoie Mont Blanc depuis 2003 et chercheur au Laboratoire EDYTEM, Jean Varlet est  géographe des transports  et des mobilités. Ses recherches portent d’une part sur la dynamique des réseaux de transport en Europe, en France et dans les milieux de montagne ; d’autre part sur les interactions entre réseaux  de transport et territoires ; et enfin sur les mobilités, particulièrement en ville et en montagne. Sur le plan national, il a présidé la communauté scientifique des géographes des transports pendant douze ans.
Il a fondé et il dirige la revue scientifique francophone Géotransports. Soucieux de la formation de chargés d’études en mobilité,  il est responsable du Master TITUS (Transports, Intermodalité, Territoires) qu’il a mis en place à l’USMB en 2008 et qui intègre  dès l’origine une collaboration étroite avec des partenaires suisse.

dates cles / grandes étapes